L’intelligence des plantes

Malgré un changement de date, involontaire de notre part, (samedi au lieu du traditionnel vendredi) la salle du Vieil Hôpital résonna comme à l’accoutumée d’une ambiance chaleureuse et conviviale pour ce premier Café Mémoire de l’année.

Aux soixante-dix personnes ayant réservé un plateau repas s’ajoutèrent une trentaine d’auditeurs venus écouter David ROUX, maître de conférences en physiologie végétale à l’université d’Avignon.

Dans le mythe de l’arche de Noé, on embarque des « représentants mâle et femelle de toutes les espèces humaine et animale, c’est-à-dire la semence de tout ce qui vit », afin de perpétuer les espèces… mais il n’est pas question du monde végétal !

En réalité, les plantes, fixées sur leur support, bougent – dansent même parfois – mais leur mouvement est trop lent pour être perçu. Pourtant le biologiste anglais Darwin avait déjà appréhendé le sujet dans « Le pouvoir du mouvement des plantes » en 1880.

Il a fallu attendre les avancées scientifiques récentes et les expériences pour comprendre le mécanisme du mouvement des végétaux, et bien plus que cela encore : c’est un langage silencieux qui a été mis en évidence tout un système d’échanges très élaboré dont la finalité est la préservation de l’espèce … la suite de notre article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :